Mon bon vieux Nivelles

LA PRESSE NIVELLOISE


La presse nivelloise au 19e siècle et au début du 20e siècle

(Sources : Répertoire de la Presse de l'Arrondissement de Nivelles au XIXe siècle paru en 1971)

Nous n'avons pas tenu compte des imprimés électoraux 

L'Aclot (voir rubrique)

 

 L'Almanach paroissial (de 1902-1903 à 1911)

Publication de l'église Saint-Nicolas (Saint-Jean).

Périodicité : annuelle

Format : 15,5 x 12,5 ; 96 pages

Imprimeur : R. Hingot-Everard, Nivelles et L. Havaux-Houdart, Nivelles (1911)

Rédacteurs : Le clergé de la paroisse Saint-Nicolas. Les abbés Rayée, Dehoy et Walraevens.

La partie littéraire est tenue par les poètes et prosateurs nivellois "Stoisy" (Georges Willame), Clipotia (Léon Petit) etc.

Objets de publication : Dans une première partie, publication d'un calendrier, des éphémérides, des photos et des listes nominatives de la hiérarchie ecclésiastique, des nouvelles de l'Eglise et des statistiques de la pratique religieuse à Nivelles. Dans une seconde partie, les écrivains de Nivelles insèrent leurs œuvres françaises ou dialectales.

 

 

– Annales de la Société archéologique de l'arrondissement de Nivelles et Annales archéologiques et folkloriques de Nivelles et du Brabant wallon (de 1879 à nos jours)

Périodicité : indéterminée

Format : 24 x 16

Imprimeur, éditeur : L. Despret-Poliart, Nivelles

Rédacteurs : Les membres et des correspondants étrangers

Objets de publication : revue destinée à l'étude de l'histoire de Nivelles et des communes de l'arrondissement

 

– Annonces nivelloises ( de 1893 à ?)

Format : 33 x 66

Imprimeur : Lanneau et Despret, 42 rue du Curat, Nivelles

Objet de la publication : Tract commercial imprimé uniquement côté recto.

 

– Armonak de l'Aclot pou l'année 1890 et Armonak des bouns Aclots pou l'année de grâce 1891  (1890 et 1891). Il paraîtra encore en 1922, 1923 et 1924.

Périodicité : annuelle

Format : 18 x 16 (1890 et 20 x 13 (1891)

Fondateur : Emmanuel Despret

Imprimeur, éditeur : Auguste Despret, 77, Grand-Place, Nivelles

Rédacteur en chef : Manu du Cour'naud (Emmanuel Despret)

Rédacteurs : Clipotia (Léon Petit) et Stoisy (Georges Willame)

Objets de publication : contient, outre les renseignements classiques d'un annuaire, un calendrier, une liste nominative des hommes politiques, des employés communaux de tous grades et des membres des professions libérales. Propose des jeux, des histoires et des poèmes en aclot.

 

– L'Avenir nivellois (du 1er décembre 1901 à au moins 1909)

Périodicité : hebdomadaire

Format : 51,5 x 36, 55 x 36,5 (26-1-1902), 47 x 31 (6-12-1902)

Tirage : 131 abonnement pris par des cabaretiers et 87 par des particuliers

Imprimeurs, éditeurs :   Joseph Gauthier et Alfred Detry, 18 rue Sainte-Anne, Nivelles

                                                     Alfred Detry-Bonabot, même adresse

                                                     Emile Girad-Leclercq, 48, fg de Namur, Nivelles

La première année terminée, l'éditeur se décharge de ses fonctions. Son successeur annonce poursuivre la publication pendant le mois de décembre 1902. Nous le trouvons encore cité dans les répertoires de presse de 1909 qui en attribuent la direction à J. Lebon.

Fondateurs, propriétaires, rédacteurs : Plusieurs membres du Cercle des commerçants et du comité des fêtes de Nivelles

Objet de publication : organe apolitique des commerçants et du comité des fêtes de Nivelles.

Commerce, littérature, philanthropie, sports (colombophilie, cyclisme etc.)

 

 

– Broc a l'Haïe (10 mai 1940)

Le Cercle des Aclot édita cette revue dont le premier numéro sortit de presse dans la nuit du 9 au 10 mai 1940, juste avant le bombardement de la ville de Nivelles. Inutile de préciser que les exemplaires sont rares ! Ce fut probablement le seul numéro. Après-guerre, le Cercle publia une revue satirique dénommée Rif Tout Dju.

Il semblerait que deux revues du même nom existaient de novembre 1888 à juillet 1889 au moins. Le journal L'Aclot du 28 juillet 1889 annonce : " Comme au mois de novembre dernier, Broc a l'Haïe et Rif Tout Dju sont restés muets au sujet du Te Deum donné lors de l'anniversaire de l'avènement de Léopold Ier ". 

 

– Bulletin mensuel de la Fraternelle nivelloise (de janvier 1909 à ?)

La Fraternelle nivelloise était une société coopérative apolitique du personnel des administrations publiques

Format : 33 x 25

Imprimeur : Lanneau et Despret, bd des Arbalétriers, Nivelles

Objets de publication : On y trouve des notes concernant la vie de la société, des convocations, des compte rendu d'assemblée, l'énumération des nouveaux articles et leurs prix courants.

 

 – Le Courrier de Nivelles (du 19 novembre 1870 au 27 décembre 1898)

Périodicité : hebdomadaire ;

Format : 45 x 32 ; 47 x 34 (10-9-1871) ; 55 x 37 (10-1-1875) ;

Propriétaires : Auguste Maricq, 174A, rue de la Poste, Bruxelles (jusqu'au 5 mars 1871). Il se fait connaître le jour où il abandonne ses fonctions. Il ne reste pas sur un échec et entreprend la publication d'un hebdomadaire indépendant, L'Avant-garde, journal de l'arrondissement de NivellesLe Courrier de Nivelles est repris par un groupe de libéraux.

Imprimeurs, éditeurs : Mertens, 22, rue de l'Escalier, Bruxelles ;

                                                   Vve Parent & fils, Bruxelles (15-12-1870) ; 

                                                   P.-B Harcq, 47, rue de Charleroi, Nivelles (10-9-1871) ;

                                                   Parent & Cie, 17, Montagne de Sion, Bruxelles (5-1-1875) ;

                                                   L. Gossieau, Nivelles (25-10-1875) ;

                                                   Maurice Bernier, Nivelles.

Rédacteur en chef :       Maricq (Pharès) (du 19-11-1870) ;

                                                  J.-B. Moisse (du 10-8-1873 au 22-2-1874) ;

                                                  Jules de Becker (1875) . Architecte, publiciste, écrivain, échevin à Koekelberg. Né à                                                    Nivelles en 1847, il est décédé le 12 mars 1906.

Rédacteur :                        Auguste Levêque (Voir biographie parue dans la revue nivelloise  Rif Tout Dju de                                                      février 2018).

*Le Courrier de Nivelles fait suite à L'Organe de Nivelles.

  

– L'Écho de Nivelles et de l'arrondissement (du 18 décembre 1870 à février 1871)

Périodicité : hebdomadaire

Format : 49 x 36

Fondateur, propriétaire, imprimeur, éditeur, rédacteur : Henri Windel, 5, rue de Soignies, Nivelles

Objet de publication : journal libéral indépendant de tout appui. Il promet d'informer sans parti pris, de passer en revue les hommes et les choses, laissant à chacun le soin de conclure.

*Ce journal n'a pas paru deux mois, puisque le 5 février 1871, il a déjà disparu. Alors qu'Henri Windel publie L'Organe de Nivelles (voir ci-dessous), il est désavoué par les représentants nivellois. Ceux-ci fondent alors un nouvel hebdomadaire, Le Courrier de Nivelles et lui-même espère se concilier un public avec L'Écho de Nivelles qu'il dirige seul.

 

– L'Escorée (de janvier 1905 à au moins novembre 1906)

En wallon nivellois, "l'escorée" est un fouet.

Imprimeur, éditeur : Lanneau-Despret, bd des Arbalétriers, Nivelles

Directeur : Fernand Detraux ;

Objet de publication : petite feuille folklorique et dialectale de tendance libérale.

 

– Le Foyer populaire (d'octobre 1909 à ?)

Bulletin de l'Université populaire.

En octobre 1909, l'Université populaire fait paraître un numéro publicitaire. Il ne parle pas de périodicité ou d'abonnement : " Sa parution était devenue nécessaire. Elle s'imposait... pour faire connaître à nos amis toute l'importance et toute la beauté de leur Foyer d'éducation ". Le 25 décembre 1910, il annonce qu'il paraîtra désormais trimestriellement.

Format : 28 x 13 ;

Fondateur : Université populaire de Nivelles ;

Imprimeur : Lanneau-Despret, Nivelles ;

Objet de publication : Il sert de trait d'union entre les membres. Il annonce et relate leurs activités : conférences, voyages. Il publie l'un ou l'autre article.

 

– Gazette de l'arrondissement de Nivelles ou Gazette de Nivelles et de l'arrondissement (du 28 octobre 1849 au 25 décembre 1898)

Périodicité : hebdomadaire ;

Format : 48 x 35

                    52 x 37 (11-4-1868)

                    54 x 38 (4-1-1879)

                    56 x 39 (2-6-1883)

Fondateurs : Auguste et Emmanuel Despret. Emmanuel  Ignace Joseph Despret est décédé à Nivelles le 17 août 1884 à l'âge de 62 ans. Auguste Despret est décédé le 6 avril 1897.

Imprimeur, éditeur : Despret frères, Nivelles ;

                                              L. Despret-Poliart, Nivelles (4-8-1860) ;

                                              Emmanuel Despret (8-9-1883) ;

                                              Vve Emmanuel Despret-Ferdinand, Nvelles (23-8-1884) ;

                                              Charles Guignardé, Nivelles (22-5-1892).

Rédacteur en chef : Emmanuel Despret ;

                                             Henri Ryckmans (du 5-1-1896 au 25-12-1898).

Rédacteur :                   Rastoul de Mongeot (octobre 1854 à septembre 1873)

                                             Edmond Estienne

                                             Léon Pirard

Objet de publication : Journal unioniste, il ne soutenait aucun parti mais défendait le principe du libéralisme modéré, la religion et les institutions. Il encourageait les progrès de l'industrie, de l'agriculture, du commerce et de l'instruction. En 1857, l'arrivée au pouvoir du cabinet Rogier-Frère l'a déterminé à changer d'attitude politique et à soutenir désormais le parti catholique.

 

– L'Inradgî (voir la rubrique)

 

– Jean de Nivelles (du 27 mars 1890 au 25 décembre 1890)

Périodicité : hebdomadaire ;

Format : 39 x 28 ;

Imprimeur, éditeur : Maurice Bernier, bd des Archers, Nivelles ;

Rédacteurs : L. Herman

                              Charles Gheude (Ratio ou Il av-Ereyson ou Paros) ;

Objet de publication : journal libéral progressiste et démocratique.

 

– Jean Prolo (du 9 août 1913 au 26 mars 1967)

Périodicité : hebdomadaire

Format : 43 x 31

Imprimeur : Henri Lanneau, Nivelles

                           Quinot, Nivelles (de 1919 à 1965). L'imprimeur Quinot a fait détruire ses archives au pilon                                   avant de vendre son imprimerie à M. Havaux. Le siège du parti socialiste à Nivelles a brûlé                               pendant la guerre et l'institut Emile Vandervelde , de Bruxelles, a subi de nombreux vols. Il                               reste donc peu d'archives.

Editeur : Jules Wyam

Rédacteur en chef : Charles Gheude

Rédacteurs : Emile Royer, Allard, Jules Mathieu, Jules Wyam...

Objet de publication : parti socialiste

 

– Journal d'annonce (du 8 janvier 1903 à au moins 1909)

Périodicité : hebdomadaire

Format : 50,5 x 32,5 (8-1-1903)

                    53,5 x 34,5 (12-3-1905)

Imprimeur, éditeur : E. Saintes et J. Glautier, 7, rue du Pont Gotissart, Nivelles

                                              E. Saintes, même adresse en mars 1905 

Objet de publication : Annonces commerciales accompagnées de quelques articles concernant les événements de la vie locale pour attirer l'attention du lecteur.

 

– Journal de l'arrondissement de Nivelles (de 1821 à 1823)

Périodicité : hebdomadaire

Imprimeur et rédacteurs : Despret frères, Nivelles   

Objet de publication : mettre en valeur l'industrie nivelloise. Contient, en outre, des annonces et quelques nouvelles;

*Les collections de ce journal ont totalement disparu. Des recherches dans les archives et bibliothèques belges et hollandaises n'ont pas permis d'en retrouver la trace. Seules certaines sources de presse le citent.

 

– El Losse (voir la rubrique) 

 

– Le Messager de Nivelles et des cantons limitrophes (du 8 mars 1891 à ?)   

Périodicité : hebdomadaire

Format : 50 x 33

Imprimeur, éditeur : Auguste Despret, 77, Grand-Place, Nivelles

Objet de publication : Annonces publicitaires, chroniques agricoles, commerciales et financières, une partie récréative et des renseignements d'intérêt local.

1000 exemplaires sont distribués chaque semaine chez les cafetiers, notaires, industriels...               

 

– La Nivelloise (du 9 mars 1873 au 3 novembre 1895)

Périodicité : hebdomadaire

Format : 49,5 x 32,5

                30 x 21 (24-9-1876)

                33 x 25 (7-4-1889)

                49 x 30 (17-8-1890)

Imprimeur, éditeur : François Maque, Nivelles

                                    Louis Gossieau, Nivelles (30-5-1889)

                                    Louis Havaux, Nivelles (18-6-1890)

Objet de publication : journal publicitaire qui soutient le parti catholique en période électorale. A partir de 1889, il publie régulièrement des résumés ou des commentaires politiques. Paraît le dimanche. Organe des intérêt politique, industriels et agricoles de la ville de Nivelles. Ce journal sera repris par L'Union nivelloise et poursuivra sous ce nouveau titre à partir du 10 novembre 1895 en gardant la numérotation entamée par La Nivelloise.

 

– L'Organe de l'arrondissement de Nivelles ou L'Organe de Nivelles et de l'arrondissement (6-1-1867) (du 4 juin 1865 au 11 décembre 1870)

Périodicité : hebdomadaire

Format : 43 x 29

                54 x 36 (6-1-1867)

                50 x 36 (19-12-1869)

Fondateur : François Crousse, avocat-avoué né en 1832 et décédé à Nivelles en 1865

Propriétaire : H. Windels (du 19-12-1869 au 4-12-1870)

Imprimeur, éditeur : A.-F. Viandier, 13, fg de Charleroi, Nivelles

                                    H. Windels, 3, rue de Soignies, Nivelles (du 19-12-1869  au 4-12-1870)

Rédacteur en chef : H. Windels (du 19-12-1869 au 4-12-1870)

Objet de publication : journal libéral ministériel, doctrinaire en politique et radical au point de vue religieux. Racheté par Henri Windel le 19 décembre 1869, il subit une transformation qui sera sanctionnée d'un désaveu de la part des représentants nivellois.

*Après la disparition de L'Organe de Nivelles, Henri Windel lance, le 18 décembre 1870, L'Écho de Nivelles (voir plus haut)

 

– Le Petit Aclot (à partir du 5 août 1911... quelques numéros)

Périodicité : quelques numéros sortis pour les élections communales du  15 octobre 1911

Format : 40 x 29

Imprimeur : L. Lanneau-Despret, bd des Arbalétriers, Nivelles

Rédacteurs : Fernand Detraux, Louis Loiseau

Objet de publication : journal libéral électoral anticlérical. Soutient Joseph Brûlé (sénateur), Fernand Detraux (industriel), Charles Gillain (représentant de commerce), Frédéric Mathieu (avocat), Emile Rivière (menuisier), Lambert Schiffelers (commerçant), Jules Wyam (voyageur de commerce).

 

– Le Petit Brabançon (du 4 décembre 1898 au 25 décembre 1904)

Périodicité : hebdomadaire

Format : 56 x 39, 6 pages (4-12-1898)

                58 x 44, 4 pages (28-4-1900)

                56 x 39, 6 pages (26-10-1901)

Imprimeurs : Henri Guignardé, Nivelles (du 4-12-1898 au 28-4-1901)

                       J. Mertens, impasse de la Violette, Bruxelles (du 5-5-1901 au 12-10-1901)

                       Louis Havaux-Houdart, Nivelles (du 26-10-1901 au 24-7-1904)

Editeurs :      Henri Guignardé, Nivelles (du 4-12-1898 au 12-10-1901)

                       Louis Havaux-Houdart, Nivelles (du 26-10-1901 au 24-7-1904)

Rédacteurs : Lagardère (Henri Guignardé du 4-12-1898 au 14-4-1900)

                       Charles Lagasse de Locht

                       Rik (Joseph Ruelle)

                       V.D.B. (l'abbé Van den Bossche, vicaire à Nivelles)

Objet de publication : journal politique adressé aux classes laborieuse. Il doit leur procurer une information politique et surtout former leur opinion de manière à enrayer les progrès du socialisme.

*Quelques numéros électoraux paraissent sous le même titre les 6, 13 et 20 mai 1902.

 

– Le Petit Nivellois (du 30 décembre 1906 à 1914)

Périodicité : hebdomadaire

Format : 41,5 x 30

                50 x 32,5 (5-5-1907)

                55 x 37 (7-8-1910)

Imprimeur, éditeur : René Hingot-Everard, 15, rue de Charleroi, Nivelles

Rédacteur : Emile Wasnair

Objet de publication : organe de la fédération des œuvres catholiques nivelloise. Offre un aperçu des nouvelles de la politique nationale et locale.

 

– La Petite Feuille d'annonces mensuelles de la paroisse Saint-Nicolas (au moins 29 juillet 1898 à ?)

Périodicité : mensuelle

Format : 14,5 x 9

Imprimeur : L. Havaux-Houdart, Nivelles

Editeur : Le curé de la paroisse Saint-Nicolas

Objet de publication : Feuille sans préoccupation politique dont le but est de publier l'horaire des exercices du mois (messes, catéchisme, congrégation des hommes etc.)

*Le seul numéro retrouvé est non daté, sinon une note manuscrite "29 juillet 1898". L'exactitude de cette date manuscrite a été vérifiée avec un calendrier perpétuel et avérée selon les exercices y publiés. 

 

– La Petite feuille humanitaire (d'avril 1910 à 1914)

Périodicité : mensuelle

Format : 32 x 23

Fondateur, propriétaire : l'abbé Léon-Antoine Pirard. Né à Nivelles le 12 août 1850, il est ordonné prêtre le 16 avril 1882. Il s'occupe des œuvres sociales à Nivelles et collabore à différents journaux dont La Gazette de Nivelles, Le Travailleur et La Petite feuille rose qu'il a fondée. Il est président de la société protectrice des animaux de Nivelles. Il y est décédé le 29 décembre 1927.

Objet de publication : apolitique, cette feuille plaide la cause des animaux, dont des conseils de médecine vétérinaire et livre à la réflexion du lecteur des pensées édifiantes. Monseigneur Mercier a adressé sa bénédiction au fondateur de cette revue qui aide à "l'éducation de l'enfance et au redressement de notre pauvre humanité".

 

– La Petite Feuille rose (d'avril 1889 à au moins avril 1890)

Périodicité : trimestrielle

Format : 36,5 x 25

Fondateur et rédacteur en chef : abbé L.-A. Pirard

Imprimeur : Louis Havaux, Nivelles

Objet de publication : organe des membres du Cercle du rosaire de Nivelles. Publie des articles d'édification, des nouvelles de l'Eglise et des cercles religieux de Nivelles.

 

– Le Progrès (du 9 août 1863 au 28 mai 1865)

Périodicité : hebdomadaire

Format : 47 x 31

Imprimeur, éditeur : Désiré Plon, 25 rue de Mons, Nivelles

Objet de publication : organe de presse du parti libéral nivellois, il se faisait l'écho de ses revendications.

 

– Le Progrès (du 3 novembre 1895 à ?)

Périodicité : hebdomadaire

Format : 50 x 33

Imprimeur, éditeur : E. Girard, 18, bd des Archers, Nivelles

Rédacteur : Emile Vandervelde, E. Dossogne

Objet de publication : journal socialiste. Il paraît quelques jours avant les élections communales mais prétend être un organe permanent.

 

– La République (du 2 mars 1902 à au moins avril 1902)

Périodicité : bimensuelle. Espère devenir hebdomadaire

Format : 36 x 23

Adresse : 48, fg de Namur, Nivelles

Rédacteurs : Paul Sosset, Victor Charbonnel, Edmond Ramoisy

Objet de publication : journal socialiste. Il se pose nettement comme anticlérical, antimilitariste et républicain.

 

– Rif Tout Dju (voir Broc a l'Haïe)

 

– Le Roman Pays de Brabant (de janvier 1913 à août 1914)

Périodicité : mensuelle

Format : 25 x 17

Fondateur et rédacteur en chef : Paul Collet

Imprimeur : Veuve Despret-Ferdinand, Nivelles

Collaborateurs : 47 noms sont cités en première page de chaque numéro dont Georges Willame, Emmanuel Despret, Charles Gheude, Alphonse Hanon de Louvet

Objet de publication : revue littéraire et folklorique apolitique

*Paul Collet, le fondateur, a également fondé le journal L'Inradgî.

 

– Le Travailleur (du 13 mars 1875 au 31 mars 1900)

Périodicité : hebdomadaire

Format : 30 x 21

                42 x 30 (16-4-1875)

                47 x 31,5 (27-1-1877)

                55 x 39 (3-8-1890)

Fondateur, imprimeur, éditeur : Charles Guignardé, bd des Arbalétriers, Nivelles

Rédacteurs : Charles Guignardé, Edouard Lagasse, Charles Lagasse de Locht, Alhonse Hanon de Louvet, Auguste Collart, l'abbé Théodule Rayée (curé de Saint-Nicolas), l'abbé Léon Pirard.

Objet de publication : journal d'opinion catholique. Organe des vrais intérêt de l'ouvrier.

 

– L'Trinchet (du 15 octobre 1903 à au moins décembre 1911)

Périodicité : bimensuelle

Format : 30 x 23

Imprimeur : Lanneau-Despret, Nivelles

Rédacteur :  Edouard Parmentier sous les pseudonyme N. ou Noré ou Borgnette

Objet de publication : journal de polémique, libéral et anticlérical rédigé en wallon nivellois. Il répond au Petit Nivellois.

*L'trinchet = le tranchant

 

– L'Union nivelloise (du 10 novembre 1895 au 26 octobre 1901)

Périodicité : hebdomadaire

Format : 42 x 31

Imprimeur, éditeur : Louis Havaux-Houdart, Nivelles

Objet de publication : journal catholique d'information politique qui, après une parution d'un an, devint également l'organe des Unions professionnelles catholiques du canton de Nivelles.

*Le premier numéro de L'union nivelloise porte l'indication "23e année - N° 45". En fait, une lettre adressée par l'éditeur le 9 novembre 1896 à M. Mertens, collectionneur de journaux, nous apprend qu'il s'agit du premier numéro paru sous ce titre et qu'il ne constitue qu'une nouvelle présentation de La Nivelloise.

 

–